IRQUA Poitou-Charentes

Depuis 2008, 16 000 arbres ont été plantés en Poitou-Charentes.

En 2015-2016, un nouveau programme de plantation a été lancé qui vise 20 éleveurs d’Agneau du Poitou-Charentes et pas loin de 8000 arbres.

Aujourd’hui, en pleine conférence COP 21, les éleveurs membres de l’association l’ADPAP veulent amplifier leur engagement, en terme de stockage du carbone dans les prairies et de maintien de toutes les composantes de biodiversité dans les zones de bocages.

Ainsi, le principal objectif de ce nouveau programme est de contribuer à la sauvegarde des paysages par le renouvellement de leurs arbres (chênes, frênes…). Ces arbres centenaires vieillissent et meurent car ils sont de moins en moins entretenus et renouvelés, ne serait-ce que par l’absence de prélèvement pour le bois de chauffage. Pourtant, ils sont nombreux, surtout dans le sud Vienne, le Confolentais, la Gâtine et le Bocage des Deux-Sèvres : il y a souvent autant de chênes autour de la parcelle pâturée que de moutons dans la prairie ! Ils abritent une avifaune variée, ils donnent de l’ombre et de la fraîcheur aux moutons pendant l’été, ils peuvent les nourrir en cas de sécheresse forte ou varier les menus, avec modération avec les glands à l’automne… Pour les connaisseurs, ils traduisent l’histoire locale avec leur mode de taille historique : têtard ou émonde !

Les éleveurs d’Agneaux du Poitou-Charentes IGP sont comme Mr Jourdain, "ils font depuis longtemps de l’environnement sans le savoir, par bon sens !".
Et ils s’améliorent tous les jours : après l’implantation de légumineuses dont les racines fixent l’azote de l’air, de nouvelles espèces fourragères sont actuellement introduites dans les prairies pour mieux résister à la sécheresse grâce à leur système racinaire (chicorée, plantain) et elles ont aussi un rôle sur la maîtrise du parasitisme de l’ovin en diminuant les traitements…
Ce stock racinaire et les arbres dans les linéaires de haies constituent désormais le garde-manger du carbone et les espèces fourragères, grâce à la photosynthèse, transforment le CO² en sucres pour faire pousser les petits agneaux d’abord par le lait de leurs mères…

L’ADPAP renouvelle son opération plantation d’arbres et de linéaires de haies avec l’association PROM’HAIES, la Région Poitou-Charentes, l’IRQUA Poitou-Charentes et la Fondation LISEA Biodiversité.

En savoir plus

Le programme technique de plantation conçu par PROM’HAIES tient également compte des évolutions climatiques pour substituer le chêne pédonculé par du chêne sessile et d’autres essences plus résistantes à une baisse durable de pluviométrie.

Contact

Opération organisée par :

LPO

Fondation Yves Rocher

AMF

Avec le concours de :

Eco Maires

En partenariat avec :

Cité verte

Partager :