COP21, l’accord de Paris : une nouvelle étape, à transformer

La LPO et son réseau BirdLife International se réjouissent qu’un accord sur le changement climatique ait pu être trouvé à Paris à l’occasion de cette 21e COP.

<media210|insert|center|credits>

196 « parties », par-delà leurs divergences, ont réussi à s’accorder pour mener ensemble le combat contre les bouleversements climatiques. Les négociations ont été très longues, difficiles et complexes. Elles ont permis d’aborder des questions fondamentales et de déployer une ambition pour la planète en intégrant le nécessaire financement.

Bien qu’encore insuffisant, l’accord de Paris est une étape capitale. Certes le mode d’emploi proposé dans l’accord reste vague et le calendrier repousse à plus tard les efforts à fournir tout de suite. Cependant, grâce aux efforts de l’Union européenne, de la France (dont l’animation et l’organisation ont été particulièrement efficaces) et des pays concernés à court terme par l’impact des changements climatiques, ainsi qu’à la mobilisation de la société civile depuis de longues années et durant toute l’année 2015, il a été possible de s’accorder sur un objectif de limitation du réchauffement climatique « nettement en dessous des 2°C ».

Pour se hisser à la hauteur de l’enjeu, la question des financements a été cruciale. Une réponse adéquate y a été donnée. Un montant minimum de 100 Md$ disponibles chaque année à partir de 2020 pour lutter contre le changement climatique a été confirmé. Somme qui a vocation à croître dans les années à venir. La définition d’un mécanisme de révision des engagements quinquennal doit également être saluée.

L’accord de Paris se doit d’accélérer la transition énergétique mondiale, déjà en marche dans certains territoires. Ce texte fixe un cap de long terme ambitieux. Il invite tous les États à renoncer définitivement aux énergies fossiles, au profit des économies d’énergies et des énergies renouvelables. Il doit garantir aux pays les plus pauvres et les plus démunis les moyens de faire face à la crise climatique. Il envoie un signal important à tous les gouvernements, à toutes les entreprises, les collectivités locales et les citoyens qui doivent agir maintenant et rapidement passer à un développement faible en émission de carbone.

Contact

Opération organisée par :

LPO

Fondation Yves Rocher

AMF

Avec le concours de :

Eco Maires

En partenariat avec :

Cité verte

Partager :